Plan du site   |  Messagerie  |  intranet      
Accueil CFP en foresterie Nos programmes

Protection et exploitation de territoires fauniques

Retour à l'accueil Je m'inscris!

Centre de formation professionnelle en foresterie de l'Est-du-Québec de Causapscal


165 rue Saint-Luc,
Causapscal (Québec)
G0J 1J0

Antenne de services du Centre de formation professionnelle en foresterie de l'Est-du-Québec - Antenne de services de Dégelis


385 rue Principale,
Dégelis (Québec)
G5T 1L3


Suivi des changements
par courriel



  
Facebook

  

Protection et exploitation de territoires fauniques

Diplôme d’études professionnelles (DEP)

1320 heures – 05179

 

INFORMATION ET INSCRIPTION

 

OBTENEZ DEUX DEP EN DEUX ANS!Le CFP en foresterie de l’Est-du-Québec à Causapscal offre simultanément sur une période de deux ans les programmes Aménagement de la forêt (05306) et Protection et exploitation de territoires fauniques (05179).Le travail d’un diplômé en Aménagement de la forêt s’exerce au grand air, en nature, dans des conditions climatiques très variables. Inventaire, application de plans d’aménagement, mesurage, ou martelage les activités reliées au métier sont très diversifiées. En collaboration avec des techniciens et/ou des ingénieurs forestiers, il travaille dans le respect des normes, à la protection et l’optimisation des ressources forestières.Celui qu’on appelle le marteleur marche en forêt plusieurs heures par jour pour sélectionner et marquer les arbres qu’il faut récolter, conserver et protéger. Il contribue à un usage rationnel de la forêt en favorisant la croissance des meilleurs! Le mesureur de son côté se déplace sur les chantiers d’abattage ou dans des cours d’usines de transformation du bois. Il évalue avec une grande rigueur le diamètre des arbres abattus. Ces résultats permettent de connaître les volumes de bois récoltés et d’éviter que l’on excède la capacité de production de nos forêts.Le saviez-vous ?Pour exercer les métiers de marteleur ou de mesureur, une carte de qualification est  nécessaire. Elle est émise au terme d’examens théoriques et pratiques par le  ministère responsable de la gestion des forêts. Un bon sens de l’orientation et une bonne capacité à travailleur seul tout autant qu’en équipe sont un plus.L’emploi est généralement saisonnier, variant de huit à dix mois par année.Le technologue avec de l’expérience peut devenir contremaître.Le travail du diplômé en Protection et exploitation des territoires fauniques peut-être très varié. Il peut participer à des inventaires fauniques, assister les biologistes dans leurs travaux, gérer un poste d’accueil, guider des clients, patrouiller des territoires, ensemencer un lac, voir à l’entretien des camps ou chalets, vérifier les permis, le respect des quotas de truites, de petit ou gros gibiers, rédiger des rapports, informer ou animer. Bref, ses tâches sont diversifiées et demande une bonne connaissance tant de la nature que des lois et règlements qui régissent les territoires de chasse, de pêche ou d’activités récréatives. Avoir de l’entregent est un avantage certain dans ce domaine, puisqu’au quotidien il doit intervenir auprès des usagers.Le saviez-vous ?Les horaires sont variables et peuvent couvrir les fins de semaine et les soirées selon l’achalandage de la clientèle. faut être débrouillard, diplomate et dans certains cas savoir vivre avec la solitude.Une bonne connaissance de l’anglais est un atout, les clientèles provenant fréquemment de l’extérieur du QuébeLe permis de conduire est non requis pour la conduite de machines-outils (machinerie forestière) et de véhicules hors-route. Par contre, les détenteurs de permis de conduire doivent fournir un dossier de conduite récent de la SAAQ.Pour ce faire, rendez-vous sur le  www.saaq.gouv.qc.ca en cliquant sur l’onglet Services en ligne/Citoyens/Demander une copie du dossier de conduite ou par téléphone au 1 800 861-7620.https://www.csmm.qc.ca/cfor/index23.htmlVeuillez prendre note que les dates peuvent être modifiées et que le Centre se réserve le droit d’annuler la formation si le nombre d’inscriptions est insuffisant.    OBTENEZ DEUX DEP EN DEUX ANS!Le CFP en foresterie de l’Est-du-Québec à Causapscal offre simultanément sur une période de deux ans les programmes Aménagement de la forêt (05306) et Protection et exploitation de territoires fauniques (05179).Le travail d’un diplômé en Aménagement de la forêt s’exerce au grand air, en nature, dans des conditions climatiques très variables. Inventaire, application de plans d’aménagement, mesurage, ou martelage les activités reliées au métier sont très diversifiées. En collaboration avec des techniciens et/ou des ingénieurs forestiers, il travaille dans le respect des normes, à la protection et l’optimisation des ressources forestières.Celui qu’on appelle le marteleur marche en forêt plusieurs heures par jour pour sélectionner et marquer les arbres qu’il faut récolter, conserver et protéger. Il contribue à un usage rationnel de la forêt en favorisant la croissance des meilleurs! Le mesureur de son côté se déplace sur les chantiers d’abattage ou dans des cours d’usines de transformation du bois. Il évalue avec une grande rigueur le diamètre des arbres abattus. Ces résultats permettent de connaître les volumes de bois récoltés et d’éviter que l’on excède la capacité de production de nos forêts.Le saviez-vous ?Pour exercer les métiers de marteleur ou de mesureur, une carte de qualification est  nécessaire. Elle est émise au terme d’examens théoriques et pratiques par le  ministère responsable de la gestion des forêts. Un bon sens de l’orientation et une bonne capacité à travailleur seul tout autant qu’en équipe sont un plus.L’emploi est généralement saisonnier, variant de huit à dix mois par année.Le technologue avec de l’expérience peut devenir contremaître.Le travail du diplômé en Protection et exploitation des territoires fauniques peut-être très varié. Il peut participer à des inventaires fauniques, assister les biologistes dans leurs travaux, gérer un poste d’accueil, guider des clients, patrouiller des territoires, ensemencer un lac, voir à l’entretien des camps ou chalets, vérifier les permis, le respect des quotas de truites, de petit ou gros gibiers, rédiger des rapports, informer ou animer. Bref, ses tâches sont diversifiées et demande une bonne connaissance tant de la nature que des lois et règlements qui régissent les territoires de chasse, de pêche ou d’activités récréatives. Avoir de l’entregent est un avantage certain dans ce domaine, puisqu’au quotidien il doit intervenir auprès des usagers.Le saviez-vous ?Les horaires sont variables et peuvent couvrir les fins de semaine et les soirées selon l’achalandage de la clientèle.Il faut être débrouillard, diplomate et dans certains cas savoir vivre avec la solitude.Une bonne connaissance de l’anglais est un atout, les clientèles provenant fréquemment de l’extérieur du Québec.*Le permis de conduire est non requis pour la conduite de machines-outils (machinerie forestière) et de véhicules hors-route. Par contre, les détenteurs de permis de conduire doivent fournir un dossier de conduite récent de la SAAQ.Pour ce faire, rendez-vous sur le  www.saaq.gouv.qc.ca en cliquant sur l’onglet Services en ligne/Citoyens/Demander une copie du dossier de conduite ou par téléphone au 1 800 861-7620.https://www.csmm.qc.ca/cfor/index23.htmlVeuillez prendre note que les dates peuvent être modifiées et que le Centre se réserve le droit d’annuler la formation si le nombre d’inscriptions est insuffisant.  

OBTENEZ DEUX DEP EN DEUX ANS!

Le CFP en foresterie de l’Est-du-Québec à Causapscal et Dégelis offre simultanément sur une période de deux ans les programmes Aménagement de la forêt (05306) et Protection et exploitation de territoires fauniques (05179).

 

Le travail du diplômé en Protection et exploitation de territoires fauniques peut-être très varié. Il peut participer à des inventaires fauniques, assister les biologistes dans leurs travaux, gérer un poste d’accueil, guider des clients, patrouiller des territoires, ensemencer un lac, voir à l’entretien des camps ou chalets, vérifier les permis, le respect des quotas de truites, de petit ou gros gibiers, rédiger des rapports, informer ou animer. Bref, ses tâches sont diversifiées et demande une bonne connaissance tant de la nature que des lois et règlements qui régissent les territoires de chasse, de pêche ou d’activités récréatives. Avoir de l’entregent est un avantage certain dans ce domaine, puisqu’au quotidien il doit intervenir auprès des usagers.

Le saviez-vous ?

  • Les horaires sont variables et peuvent couvrir les fins de semaine et les soirées selon l’achalandage de la clientèle.
  • Il faut être débrouillard, diplomate et dans certains cas savoir vivre avec la solitude.
  • Une bonne connaissance de l’anglais est un atout, les clientèles provenant fréquemment de l’extérieur du Québec.

Le travail d’un diplômé en Aménagement de la forêt s’exerce au grand air, en nature, dans des conditions climatiques très variables. Inventaire, application de plans d’aménagement, mesurage, ou martelage les activités reliées au métier sont très diversifiées. En collaboration avec des techniciens et/ou des ingénieurs forestiers, il travaille dans le respect des normes, à la protection et l’optimisation des ressources forestières.

Celui qu’on appelle le marteleur marche en forêt plusieurs heures par jour pour sélectionner et marquer les arbres qu’il faut récolter, conserver et protéger. Il contribue à un usage rationnel de la forêt en favorisant la croissance des meilleurs! Le mesureur de son côté se déplace sur les chantiers d’abattage ou dans des cours d’usines de transformation du bois. Il évalue avec une grande rigueur le diamètre des arbres abattus. Ces résultats permettent de connaître les volumes de bois récoltés et d’éviter que l’on excède la capacité de production de nos forêts.

Le saviez-vous ?

  • Pour exercer les métiers de marteleur ou de mesureur, une carte de qualification est  nécessaire. Elle est émise au terme d’examens théoriques et pratiques par le  ministère responsable de la gestion des forêts. 
  • Un bon sens de l’orientation et une bonne capacité à travailleur seul tout autant qu’en équipe sont un plus.
  • L’emploi est généralement saisonnier, variant de huit à dix mois par année.
  • Le technologue avec de l’expérience peut devenir contremaître.

*Le permis de conduire est non requis pour la conduite de machines-outils (machinerie forestière) et de véhicules hors-route. Par contre, les détenteurs de permis de conduire doivent fournir un dossier de conduite récent de la SAAQ. Pour ce faire, rendez-vous sur le  www.saaq.gouv.qc.ca en cliquant sur l’onglet Services en ligne/Citoyens/Demander une copie du dossier de conduite ou par téléphone au 1 800 861-7620.

Veuillez prendre note que les dates peuvent être modifiées et que le Centre se réserve le droit d’annuler la formation si le nombre d’inscriptions est insuffisant.

e bonne connaissance de l’anglais est un atout, les clientèles provenant fréquemment de l’extérieur du QuébecLe travail d’un diplômé en Aménagement de la forêt s’exerce au grand air, en nature, dans des conditions climatiques très variables. Inventaire, application de plans d’aménagement, mesurage, ou martelage les activités reliées au métier sont très diversifiéEn collaboration avec des techniciens et/ou des ingénieurs forestiers, il travaille dans le respect des normes, à la protection et l’optimisation des ressources forestièreCelui qu’on appelle le marteleur marche en forêt plusieurs heures par jour pour sélectionner et marquer les arbres qu’il faut récolter, conserver et protéger. Il contribue à un usage rationnel de la forêt en favorisant la croissance des meilleurs!Le mesureur de son côté se déplace sur les chantiers d’abattage ou dans des cours d’usines de transformation du bois. Il évalue avec une grande rigueur le diamètre des arbres abattus. Ces résultats permettent de connaître les volumes de bois récoltés et d’éviter que l’on excède la capacité de production de nos forêtLe saviez-vous ?Pour exercer les métiers de marteleur ou de mesureur, une carte de qualification est nécessaire. Elle est émise au terme d’examens théoriques et pratiques par le ministère responsable de la gestion des forêtUn bon sens de l’orientation et une bonne capacité à travailleur seul tout autant qu’en équipe sont un plL’emploi est généralement saisonnier, variant de huit à dix mois par année.Le technologue avec de l’expérience peut devenir contrema*Le permis de conduire est non requis pour la conduite de machines-outils (machinerie forestière) et de véhicules hors-route. Par contre, les détenteurs de permis de conduire doivent fournir un dossier de conduite récent de la SAAQ.Pour ce faire, rendez-vous sur le  www.saaq.gouv.qc.ca en cliquant sur l’onglet Services en ligne/Citoyens/Demander une copie du dossier de conduite ou par téléphone au 1 800 861-76https://www.csmm.qc.ca/cfor/index19.html*Veuillez prendre note que les dates peuvent être modifiées et que le Centre se réserve le droit d’annuler la formation si le nombre d’inscription

Employeurs

Employeurs
  • Pourvoiries
  • Réserves fauniques
  • Zones d’exploitation contrôlée (ZEC)
  • Gouvernements
  • Jardins zoologiques
  • Organismes privés ou communautaires de gestion de territoires
 

Choisir d'étudier ici c'est

 

  • Augmenter son employabilité en cumulant deux DEP
  • Bénéficier d’un environnement d’apprentissage exceptionnel à proximité des plus beaux territoires fauniques du Québec : les rivières Matapédia, Matane et Ristigouche, la réserve de Matane, le bloc Faribault, etc.
  • Plusieurs stages dans différentes entreprises fauniques en région
  • Vivre des expériences terrain extraordinaires – Une vie de groupe intense

 

  •  
  • Date de début : Le 22 août 2018 (Causapscal et Dégelis)
  •  
  • Date limite d'inscription : Adressez-vous au CFP
  •